Alice et le maire

Alice et le maire 2018

COMMENTAIRES

Discussion philosophique au service d'une réalisation ennuyeuse..... 2 étoiles et demie!

je suis inconditionnel de Lucchini,et je m'attendais au meme exercice de style que "la fille de Monaco"..et j'ai assisté à une séance de masturbation intellectuelle gigantesque! des dialogues ennuyeux,du blabla politique etc.. oui plutot déçu,et bien entendu dans la voie de Cannes et de la quinzaine des réalisateurs,rien d'étonnant. Le scénariste aurait pu nous animer, nous pimenter un peu; passe moi le sel,quoi! pour une capitale mondiale de la gastronomie,ça manquait vraiment d'aromates,tout est dit,point de vue culinaire!Pour moi,ce long mètrage est un message sur une fin de Socièté.

Pour moi c'est un très joli film qui m'a fait passer un bon moment. Les acteurs sont formidables. Ma note 4,5/5

l 'excellence du cinéma français va vraiment bien a luchini

quand on a la chance de voir ce type de cinéma on peut etre fier d 'avoir fait" l 'exception culturelle française"

quel talents la symbiose des trois personnages principaux est parfaite les rôles sont parfaitement distribués c 'est simple fluide et d 'une justesse remarquable

quand à l écriture ,c 'est tellement rare d' avoir ce niveau là que je me tairai de toute critique

malheureusement il va falloir des années avant de retrouver ce niveau là, malgrés le fait que l 'on est un diamant comme luchini

alors évidement ce n 'est pas un film grand public et le retour sur investissement ne doit pas etre conséquent mais une bouffée d' excellence ne peut pas nuire

SPOILER
À tous ceux qui seraient un peu désemparés face à la fin en queue de poisson et qui se demanderaient pourquoi le scénariste-réalisateur a choisi de finir comme ça : je peux me tromper mais l'intention me paraît relativement simple. Ce film est un film écrit et réalisé par un hollandiste transi, et sa fin est donc une fin en forme de déclaration d'amour à François Hollande.

Le gars qui compense le fait de n'avoir aucune action politique de gauche par de jolis discours avec des airs bien marqués à gauche, qui mordent "le monde de la finance" au collet sans jamais en nommer les acteurs, mais qui va se retrouver empêché de se présenter à cause d'une vilaine primaire, et doit partir en retraite politique forcée alors qu'il avait encore taaant à apporter à la France, ça ne vous rappelle rien ? :p

Pour ma part, je vois dans ce film une vaste mascarade. Ça voudrait partir du vide intellectuel des communicants pour montrer comment l'arrivée d'une jeune philosophe va remettre un peu de pensée dans tout ce beau petit monde, et en fait ça fait exactement au contraire, la démonstration que tout ce beau petit monde est absolument incapable de penser. En même temps, du hollandisme qui se propose de philosopher, si ça ne sonne pas déjà comme une imposture... Bref, j'ai écrit pourquoi ici : https://www.senscritique.co...

J'ai bien aimé la critique de la politique et du pouvoir de la finance et qu'on mette en évidence la lucidité de la vision des femmes, par rapport à l'ambition de pouvoir des hommes. Merci à ceux qui me donneront les références des deux livres offerts par Alice au Maire pour l'aider à remettre les "pieds sur terre" (je manque de culture, pardon...)

Écrire un commentaire

Il est curieux de remarquer que, dans un film qui a l'ambition de s'adresser à un public "éduqué" - en gros, si on est fan hard-core de Rambo ou Dany Boon, vaut mieux passer son chemin - , et où TOUS les personnages sont d'un milieu privilégié, on entende un de ceux-ci parler d' "asile psychiatrique" , désignation très 19ème siécle, en lieu et place de HP , appellation communément employée depuis des décennies et plus politiquement correcte, comme si Pariser avait eu peur que le spectateur ne comprenne pas. Ce qui fout un peu en l'air l'ambition susdite.

un joli duo pour une histoire politicienne assez convenue.

Déception ! Film assez ennuyeux, et pas très crédible, où Luchini ne fait presque que de la figuration.

Pas inintéressant... Pas fan non plus.

très envie de le voir.

Alice et le Maire est un film d'une poésie simple (ou d'une simplicité poétique, c'est selon), qui parvient à faire s'épouser un réalisme méthodiquement documenté et une folie absurde, presque irréelle... Le tout, avec un humour tendre, touchant et même complice avec ses personnages, je trouve.
A travers la politique, j'y ai ressenti le thème du conflit de deux générations : entre la finissante qui devra bientôt accepter son départ, et la nouvelle qui devra se débrouiller seule dans le monde qu'on lui a laissé.
Bref, je ne peux que le recommander !
https://youtu.be/ltMfTzU8TtM

[#Cannes2019] #Critique Alice et le maire (2019) de Nicolas Pariser : #AnaisDemoustier et #FabriceLuchini réunis dans un film inspiré de Rohmer avec une écriture fine et des dialogues inspirés http://bullesdeculture.com/...

Loading...